Sochi 2014
Date
07. févr. - 23. févr.
Athlètes suisses
165
Nations
88

Gigantisme et justice tardive

Après cinq ans de patience, Beat Hefti et Alex Baumann ont enfin pu célébrer leur titre olympique lors de la « fête de l’or » organisée chez eux, en Appenzell : à l’été 2019, le CIO a en effet décidé que la médaille d’or du bob à deux de Sotchi 2014 leur revenait. Dans le sillage des enquêtes antidopage qui ont suivi les Jeux de Sotchi, le duo russe couronné a été reconnu coupable de dopage et finalement disqualifié, après des années de litige.

Le dopage systématique de la Russie, établi dans le rapport McLaren de l’AMA, ainsi que le gigantisme entourant l’organisation des Jeux de Sotchi – les jeux les plus coûteux de tous les temps avec 37 millions d’euros –- entachent sérieusement les souvenirs liés à l’événement.

Au final, justice a donc été faite pour le duo Hefti/Baumann – et auparavant, la Suisse avait eu d’autres motifs de satisfaction en Russie : pendant les Jeux, la délégation rouge et blanche a ainsi réussi des coups d’éclat pleins d’émotions et s’est classée au septième rang du tableau des médailles. Dario Cologna (15 km et skiathlon) a remporté pas moins de deux médailles d’or. Dans le sprint final du skiathlon, il a devancé d’un souffle ses trois principaux rivaux : après 30 km, tous ont franchi la ligne d’arrivée dans la même seconde.

Champion olympique dans son pays de naissance

En Suisse depuis 1996 et sept ans après sa naturalisation dans son pays d’adoption, Iouri Podladtchikov a remporté l’or olympique en half-pipe dans son pays natal. Mais sur les bords de la mer Noire, la Suisse a pu célébrer encore d’autres victoires olympiques. Dominique Gisin (ski alpin, descente) et Sandro Viletta (ski alpin, combiné), qui ont eu des années difficiles marquées par les blessures – pas moins de neuf opérations du genou pour Gisin – et les coups du sort, ont enfin été récompensés.

Pour ses premiers Jeux Olympiques, Patrizia Kummer a décroché en slalom géant parallèle (snowboard) une médaille d’or elle aussi pleine d’émotion. Des hommes se sont également illustrés : après la sortie de piste prématurée des frères Schoch, pourtant co-favoris, Nevin Galmarini a su saisir sa chance et s’est paré d’argent.

Des médailles historiques

Avant Sotchi, Suisse n’avait encore jamais remporté de médaille en biathlon. Aussi Selina Gasparin est-elle entrée dans l’histoire de la discipline en montant sur la deuxième marche du podium sur 15 km. Cerise sur le gâteau sur le plan personnel, elle a rencontré en Russie son futur époux, Ilia Chernousov. Pour la première fois, l’équipe féminine suisse de hockey sur glace a elle aussi décroché une médaille. Malgré un début de tournoi timide, l’équipe composée notamment de Florence Schelling, l’impériale gardienne du tournoi, a remporté la médaille de bronze dans un match fou pour la troisième place contre la Suède.

Athlète(s)

Détails

Medaillenspiegel

0
Argent
Aucune médaille
0
Or
Aucune médaille
0
Bronze
Aucune médaille
Diplômes
Aucun diplôme
Cérémonie d’ouverture