Tokyo 2020
Date
23. juil. - 08. août
Athlètes suisses
167
Nations
207
Site Internet
Suivre
Deuxièmes Jeux Olympiques à Tokyo
5 nouveaux sports
33 sports
339 compétitions
powered by BRIDGESTONE
Épreuves et résultats

Swiss Olympic fait ses adieux à Tokyo avec gratitude et satisfaction

Le marathon masculin a marqué aujourd'hui la fin des compétitions aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ralph Stöckli, le Chef de Mission de Swiss Olympic, dresse un bilan extrêmement positif avant le début de la cérémonie de clôture. Ce bilan comprend 13 médailles, mais aussi le fait que toute la délégation ait pu – ou puisse – rentrer chez elle en bonne santé. Au nom des athlètes, Ralph Stöckli exprime sa gratitude à toutes les personnes qui ont fait en sorte que les Jeux se soient déroulés en toute sécurité, malgré des conditions difficiles.

Les Jeux Olympiques d'été de Tokyo occuperont une place particulière dans l'histoire du sport. En raison de la pandémie de coronavirus, même après le report d'un an, il aura fallu d’énormes efforts de la part du gouvernement japonais, du comité d'organisation, du CIO et des comités nationaux olympiques pour que le grand événement puisse avoir lieu dans la capitale japonaise au cours des 17 derniers jours. « Le fait d’organiser ces Jeux, bien que malheureusement sans public, allait dans le sens du sport, dans le sens des athlètes. Nous sommes très reconnaissants à toutes les personnes impliquées, pour leur foi dans les Jeux et pour leur engagement », a expliqué Ralph Stöckli, Chef de Mission de Swiss Olympic, quelques heures avant la cérémonie de clôture au stade olympique de Tokyo.

Au nom de la délégation suisse, Ralph Stöckli a également exprimé une grande gratitude envers les Japonais : « En raison du concept de protection, nous n'avons pas été autant en contact avec la population locale que d’habitude. Mais lors de nos rencontres, j'ai été à chaque fois profondément impressionné par la gentillesse et le dévouement avec lesquels les délégations de plus de 200 pays ont été accueillies et soutenues. Nous nous sommes toujours sentis les bienvenus. » Afin d'exprimer ces remerciements directement au peuple japonais, Swiss Olympic a réalisé un court message vidéo (version allemande/française / version internationale) et va le diffuser via ses réseaux sociaux et les médias japonais.

Treize médailles et des souvenirs inoubliables

Treize médailles ont été remportées par le Swiss Olympic Team aux Jeux Olympiques de Tokyo – trois d'or, quatre d'argent et six de bronze. Vingt-trois diplômes s’ajoutent à ce total. Il s'agit du meilleur résultat pour des Jeux d’été depuis Helsinki en 1952. À l'époque, la délégation suisse était revenue avec 14 médailles. Toutefois, vu le nombre beaucoup plus restreint de pays participants et de médailles à distribuer en 1952, l'événement ne peut être comparé à celui de 2021.

Dans un passé plus récent, la délégation suisse avait connu sa participation la plus prolifique aux Jeux Olympiques de Sydney 2000, où elle avait remporté neuf médailles. Il n'est donc pas étonnant que le bilan de Ralph Stöckli soit extrêmement positif. « Nous nous souviendrons encore longtemps du triplé de l'équipe féminine de VTT, de la combativité de Belinda Bencic sur le court, ou encore de la puissance de Jérémy Desplanches et de Noè Ponti dans l’eau », a expliqué Ralph Stöckli, pour citer quelques exemples.

Le Chef de Mission de Swiss Olympic a vu son objectif d'au moins huit médailles être largement dépassé. Il voit une raison principale à cela : les fonds supplémentaires investis dans le sport de compétition depuis environ quatre ans. Après les Jeux Olympiques de Rio 2016, Ralph Stöckli avait déclaré que le citron était pressé jusqu’à la dernière goutte. Depuis lors, à la demande de Swiss Olympic, la Confédération et les cantons (à travers les loteries nationales) ont augmenté leurs contributions à l'organisation faîtière du sport suisse d'environ 30 millions de francs suisses par an. A cela s’ajoute le soutien direct aux athlètes par le biais de la Fondation de l’Aide Sportive Suisse, qui a également pu être étendu.

La promotion des talents comme clé du succès

Ralph Stöckli mentionne la promotion cohérente et de qualité des talents en Suisse comme une autre raison du succès de la Suisse à Tokyo. « Nous sommes parmi les leaders mondiaux dans ce domaine. Les clubs et fédérations font un excellent travail à cet égard – avec le soutien de Swiss Olympic. » Il a ajouté que le sport suisse pouvait compter sur un système qui dispose d'une large base, grâce au programme Jeunesse+Sport.

« Désormais, nous pouvons bien sûr savourer ces succès de Tokyo 2020, mais il est également important de les mettre correctement en perspective. Dans le sport, la frontière entre le succès et l'échec est mince. Nous l'avons également constaté ici à Tokyo. D'un côté, nous aurions pu gagner une ou deux médailles de plus, mais cela aurait tout aussi bien pu être moins », explique Ralph Stöckli, qui, rétrospectivement, considère toujours que son objectif de médailles de « 7+ », annoncé avant les Jeux, était réaliste.

Evolution positive du sport féminin

Ces derniers jours, Ralph Stöckli a reçu de nombreuses questions sur le fait que 10 des 13 médailles à Tokyo ont été remportées par des femmes. Pour lui aussi, il est clair que le sport féminin a le vent en poupe. « L'étude ‘Sport Suisse 2020’ montre que l'activité sportive des femmes a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années. Cette base élargie se reflète également dans le sport de compétition. Il s'agit d'une évolution très positive, et Swiss Olympic souhaite en tenir compte avec des services tels que ‘Femme et sport d'élite’ et soutenir les athlètes féminines de manière aussi ciblée que possible. »

Ralph Stöckli considère également comme un grand succès le fait que les plus de 250 membres de la délégation aient pu – ou puissent – rentrer chez eux sans blessure majeure. De plus, aucun cas positif de coronavirus n'a été détecté lors des tests quotidiens. « Nous pouvons nous considérer comme très chanceux. Les athlètes et le staff ont respecté les mesures de protection avec soin – dans les logements, les transports et sur les lieux de compétition. Tout le monde a ainsi apporté sa contribution. »

La délégation suisse n'a toutefois pas été épargnée par les coups du sort. La mort du cheval Jet Set, après un accident dans l’épreuve du Concours Complet, a affecté les cavalières et cavaliers, mais le reste de l’équipe également. Et les suspensions pour dopage infligées aux athlètes Kariem Hussein et Alex Wilson avant leur arrivée à Tokyo ont aussi jeté une ombre sur le Japon.

Elena Quirici portera le drapeau suisse lors de la cérémonie de clôture

Les athlètes encore à Tokyo vont rentrer en Suisse lundi. Mais avant, ils participeront à la cérémonie de clôture dans le stade olympique. Alors que Max Heinzer (escrime) et Mujinga Kambundji (athlétisme) avaient porté le drapeau suisse lors de la cérémonie d'ouverture, c’est la karatéka Elena Quirici qui aura cet honneur lors de la cérémonie de clôture. « L'esprit combatif qu’Elena a montré sur son chemin vers les Jeux Olympiques et sa performance pleine de courage lors du tournoi olympique m'ont fasciné. Elle est donc un modèle pour de nombreuses athlètes féminines de notre pays et mérite le rôle de porte-drapeau », explique Ralph Stöckli à propos de sa décision.

Une communication numérique réussie : les fans de sport suisses se sont enflammés sur la toile

Au cours des trois dernières semaines, Swiss Olympic a permis aux fans de suivre les athlètes olympiques suisses en ligne, à l'aide de formats et contenus innovants. Grâce à un nouvel outil de résultats et d’horaires, il était possible de suivre quels Suisses étaient en action et quand, mais également tous les résultats en direct. A travers la mascotte de la délégation, le chien Barry, qui a accompagné les athlètes au quotidien, les internautes ont en outre pu bénéficier d’un aperçu de derrière les coulisses de la vie et des conditions sur place. Les 20 fédérations suisses participantes ont été fortement impliquées dans la communication. Il n'est donc pas étonnant que la communication autour des Jeux Olympiques de Tokyo ait atteint des valeurs record en termes de portée et d'interaction avec la communauté sportive suisse. Les publications sur les réseaux sociaux autour du triplé des Suissesses en VTT ont ainsi par exemple atteint plus de 1,5 million de personnes sur les divers canaux de Swiss Olympic.

Highlight-Clip Tokyo 2020

Lire