13.
August
2020

« Je me suis trouvé. »

Pendant longtemps, le lanceur de poids Gregori Ott s’est comparé à d’autres athlètes internationaux de haut niveau. Une grave blessure l’a contraint à tout remettre en question. Aujourd’hui, il se sent plus fort et plus satisfait que jamais.

Stade d’athlétisme Schützenmatte, Bâle, le 23 août 2019, championnat suisse, finale de lancer du poids. Je me concentre sur ma respiration, calme et régulière. Je repense aux semaines et mois qui viennent de s’écouler. Au moment de découragement après mes blessures, à la nécessité de repartir de zéro, au changement de tout mon concept d’entraînement, au passage en revue de chaque détail, aussi minuscule soit-il, avec mon entraîneur Ursi Jehle, au soutien de ma petite amie et de ma famille, aux 25 heures d’entraînement par semaine pendant lesquelles j’ai mis mon corps et mon esprit au défi et ai donc beaucoup exigé de moi-même.

C’est alors que le proverbe « Train hard – Win easy » me vient à l’esprit. Un sourire se dessine sur mon visage, mon corps se relâche. Je prends de la magnésie en poudre dans mes mains et me donne une tape sur le cou. Ce rituel accompli, je suis prêt...

Lhistoire d'athlètes complet vous trouvez dans notre blog « Sans filtre»